(4) FOUR CORNER HUSTLERS

En 1968, deux Vice Lords habitant à West Garfield Park se sont demandés comment protéger leur quartier des envahisseurs qui menaçaient la zone en y amenant trafic de drogue, violence et problèmes de gang. Leur est alors venue l’idée de créer un groupe chargé de veiller sur le quartier et ses habitants: les Four Corner Hustlers. Le territoire mesurant 160 000 m2 était vraiment grand pour un gang qui venait de naître, mais cela n’a pas fait peur à Walter Wheat (17 ans, ancien Unknown Vice Lord) et Marvin Evans (15 ans, Vice Lord). Ils se sont alliés avec Freddie Gage (15 ans, Unknown Vice Lord), Richard « Left-hand » Goodman, Monroe « Money » Banks et environ 7 autres  membres. Freddie aura le grade de sous-chef de l’organisation.

Leur but était de créer un gang de combattants et non un gang de dealers ou un gang qui détruirait son propre territoire et terroriserait ses habitants comme le faisaient les Vice Lords à l’époque. À la place de ça, ils allaient taper chaque gang qui osait venir chez eux pour semer la pagaille. Les règles étaient strictes: pas de trafic de drogue, pas de consommation de drogue (même la marijuana), ne pas agresser les habitants, pas de cambriolages, par contre le vol à l’étalage et dévaliser les camions de livraison était autorisé. Face aux ennemis, il n’y avait aucune règle, on pouvait tirer, planter, frapper, briser des mâchoires: tout ce qui était possible pour leur montrer qu’ils n’étaient pas les bienvenus.

Tout se passa bien, jusqu’au 14 Février 1972. À l’occasion de la St Valentin, une soirée dansante était organisée dans l’église rue Lexington (hors du territoire des 4CH). Des membres des Four Corner Hustlers et des Unknown Vice Lords avaient décidé d’aller y faire un tour. Le problème? À la porte du bâtiment, un policier filtrait les entrées et n’étaient conviés que ceux détenant une invitation. Freddie Gage (18 ans) n’était pas de cet avis et essaya de rentrer de force. Une bagarre éclate alors entre lui et Arnold, le policier, jusqu’à ce que Freddie sorte son arme et lui tire une balle dans le cou et visage. Leo Walker un autre membre des 4CH a alors sorti son arme et a lui aussi fait feu sur Arnold qui tentait de s’enfuir, poursuivi par Walter Wheat et Freddie. Au total, il reçut 3 balles et survécu après une lourde opération. Frederick « King Freddie » Gage sera alors inculpé pour tentative de meurtre et condamné à 10 ans de prison. Les Four Corner Hustlers furent donc recensés pour la 1ère fois, bien que peu de personne en aient entendus parler.

Église où a eu lieu la fête de la St-Valentin

Le gang continuait d’avancer en étant aussi violent que possible, et en volant toujours plus de magasins et de camions. Mais, comparé aux Black Gangster Disciples ou aux Vice Lords, le gang n’avait pas de grosse structure et ne comptait pas des milliers de membres. Ils restaient en petit comité et défendaient du mieux possible leur territoire sans causer de troubles à la population. La vente et consommation de drogue était toujours prohibée.

Autour de 1975, Walter Wheat, l’autre leader du groupe, fût condamné à 10 ans de prison pour agression et une accumulation d’autres petits délits. Les deux chefs, King Wheat et King Freddie étant maintenant en prison, les Four Corner Hustlers étaient de plus en plus tentés par la vente d’héroïne et tout l’argent que cela signifiait, bien que cela soit formellement interdit. Le hasard fait qu’à l’époque, le nombre de Black Souls à West Garfield Park était en grande augmentation et il fallait donc qu’ils trouvent plus d’argent. Wayne « Jack Bobo » Edwards, nouveau chef des Black Souls, eu l’idée de créer un point de vente à l’intersection des rues Monroe et Pulaski. Ce coin de rue était alors sur le territoire des 4CH, mais Jack Bobo, prêt à tout pour faire du profit, leur proposa un marché: créer un point de vente à cet emplacement, aucune violence entre 4CH et Black Souls et finalement, la guerre commune face aux Vice Lords et Black Gangster Disciples qui viendraient dans la zone. Les deux gangs s’entendirent et ce fût la formation de l’alliance « 440+ » entre Four Corner Hustlers et les Black Souls, ce qui créa les « Mad Black Souls« . C’était alors le début de l’implication des 4CH dans le trafic de drogue, bien qu’ils devaient rester discret et ne pouvaient pas vendre à grande échelle pour ne pas que ça remonte aux oreilles des 2 chefs emprisonnés.

Le 17 Novembre 1977, Monroe « Money » Banks, Ray Surges et Philip Smith s’étaient mis d’accord pour braquer/racketer J Starks. Après que Starks ait donné tout son argent, Banks et ses acolytes en voulaient plus, ils l’ont alors attaché, mis dans le coffre de leur voiture et sont allés chez lui. Sur place, Banks a mis K.O Starks avec un coup de crosse pendant que les autres dévalisaient la maison. Banks et Smith ont ensuite violé sa femme et sa fille de 14 ans. La même année, Banks a été inculpé pour meurtre et condamné à 30 ans de prison (dont 15 de sûreté).

En 1977, les leaders King Freddie et King Wheat étaient de plus en plus vulnérables en prison, ils ont alors signé une trêve avec les Vice Lords, ce qui arrêta toute guerre en prison et dans la rue entre les deux groupes.

En Avril 1978, l’alliance de la People Nation fut créée et les Vice Lords avaient la responsabilité de tout organiser et de choisir quel gang inviter. Les Four Corner Hustlers était un gang relativement jeune et n’avait pas tant à offrir, mis à part son implication dans le trafic de drogue. Mais, compte tenu de la trêve et la bonne entente entre les leaders des deux groupes, les 4CH ont intégrés la People Nation et furent considérés comme une branche à part entière des Vice Lords. Cela ne signifiait pas que les 4CH représentaient maintenant les Vice Lords dans la rue, mais cela a causé un changement de couleurs (du Noir-Marron au Noir-Or), la paix avec les Vice Lords et la conversion à l’Islam (car les Vice Lords étaient alliés aux Black P Stones).

Dans les années 80, Gage et Wheat étant toujours écroués, leur emprise sur le gang était de moins en moins importante et leurs règles étaient de moins en moins respectées. Les 4CH s’impliquaient alors toujours plus dans le trafic de drogue.  Fin Octobre 1983, « King » Freddie Gage devait être libéré de prison, après avoir purgé sa peine de 10 ans. La veille de sa libération, Freddie organise une sorte de petite fête pour célébrer sa libération et dire au revoir à ses collègues détenus. Malheureusement pour lui, il but du mauvais alcool de contrebande, ce qui le tua. Il avait 29 ans. Le 1er Novembre 1983, plus de 5 000 personnes assistèrent à ses funérailles. Le cortège composé de Four Corner Hustlers, Vice Lords et autres bloqua toute une file de la Chicago Avenue et obligera la police à se rendre sur place pour assurer la bonne circulation et fluidifier la circulation. Cette histoire a fait la une du Chicago Tribune, dans lequel il était considéré comme un Vice Lord (preuve que les 4CH n’étaient pas encore très connus de la population).

C’était donc la mort d’un des membres fondateurs du gang : « King » Freddie « AL Malik Hodari » Gage.

En 1985, Marvin « Shorty » Evans se range, et choisi de vivre une vie entièrement consacrée à la religion. Banks et Wheat étant toujours en prison, ce départ signifiait qu’il ne restait plus personne du trio de tête initial.

En 1986, Banks est libéré sur parole. Dès son retour dans les rues, Banks pu voir que les Four Corner Hustlers vendaient de la drogue en petite quantité et que cela rapportait déjà des sommes d’argent non négligeables. Il a alors décidé qu’il était temps d’étendre le trafic pour gagner plus. Pour cela, il commença la vente de crack et étendit le territoire des 4CH jusqu’au nord d’Austin (au nord-ouest de l’emplacement initial). Cette évolution a rendu les 4CH plus riches et puissants que jamais. Avec tout l’argent amassé, Monroe Banks honorait enfin son surnom de ‘Money’ . Il a ensuite ajouté un diamant noir comme symbole de gang, représentant la richesse soudaine et la nouvelle ligne directrice de l’organisation: faire le maximum de profit. Cette course à l’argent a engendré une montée de la violence et un changement de mentalité chez les 4CH, à tel point que quand Walter Wheat est sorti de prison dans la fin des années 80, il n’a plus reconnu le gang qu’il avait laissé en 1975 et a préféré laisser les commandes du groupe à Banks. Toutefois, Wheat est resté une personne importante et écoutée de tous les membres.

Toujours durant la fin des années 80, les Four Corners Hustlers s’enfoncent encore plus dans le trafic de drogue, dans la violence et les membres prennent des peines de plus en plus lourdes. Celui qui deviendra ensuite le leader des 4CH, Angelo Roberts fut impliqué dans une affaire de meurtre impliquant aussi un des membres fondateurs: Eugene Rhoiney. Le 24 Janvier 1988, la police retrouve, dans une ruelle à l’arrière d’une supérette (West Grand Avenue, dans le quartier de West Humboldt Park), le corps sans vie de Stephen Edwards. L’homme a été battu à mort et attaché avec des bandes de draps autour de son visage, cou, ses mains, genoux et cuisses. Les entailles profondes qu’il avait sur le torse avaient causées un fort saignement et les enquêteurs ont donc conclu que Edwards avait été kidnappé puis torturé. Ils ont ensuite visité son appartement qui se trouvait en plein milieu du territoire initial des Four Corner Hustlers (West Adams Street, dans le quartier de West Garfield Park). Edwards habitait dans le sous-sol du bâtiment et était toxicomane. En fouillant les lieux, les enquêteurs ont trouvé le matelas ainsi que les draps d’Edwards déchirés dans le sous-sol: c’était là qu’il avait été tué. Les policiers ont alors interrogé Rhoiney qui habitait lui aussi dans l’immeuble. Il a alors révélé que Edwards avait volé sa petite amie et qu’elle voulait qu’il la laisse tranquille, elle a donc demandé à Rhoiney de le tenir à l’écart. Plus tard ce mois-ci, alors qu’il était en train de fabriquer de l’héroïne et de la cocaïne, Edwards s’est embrouillé dans le sous-sol avec son ami car ils n’arrivaient pas à se mettre d’accord sur la quantité que chacun obtiendrait. Rhoiney et Angelo Roberts ont dit qu’ils sont descendus pour les séparer. Toujours d’après ses dires, Edwards aurait alors violemment frappé son ami à l’aide d’un tabouret et Rhoiney se serait alors saisi d’un tuyau et aurait frappé Edwards dans la jambe, puis dans la tête à deux reprises. Pour finir, Rhoiney a dit qu’Ewards était ensuite parti avec deux hommes dans une voiture. Voyant que cette fin n’était pas très convaincante, il avoua finalement le meurtre d’Edwards mais en insistant sur le fait que c’était accidentel et uniquement dans le but de protéger son ami. Après autopsie, les médecins légistes ont affirmés que le toxicomane avait reçu des coups sur l’ensemble du corps et avait les deux poumons perforés par des lames de couteaux. Si l’on ajoute à ça le fait qu’Edwards avait été attaché grâce à un drap présent au sous-sol, autant dire que la version de Rhoiney ne tenait pas la route. Sans surprise, le juge l’a inculpé pour l’enlèvement, la torture et le meurtre avec préméditation de Stephen Edwards, il a été condamné à la prison à perpétuité incompressible (il n’a aucune chance de sortir). Cette peine s’explique notamment par le fait qu’il avait déjà été condamné pour meurtre en 1969. Angelo Roberts lui n’a pas coopéré et a utilisé le 5ème amendement, ce qui lui donne le droit de rester muet devant les policiers et la juge. Grâce à une très bonne défense, il gagnera son jugement pour dissimulation d’un homicide et usage illégal d’une arme. En 1990, il fut suspecté d’avoir tiré sur un policier mais s’en sortira encore une fois sans rien. Ces deux affaires ont prouvé à tout le monde que Roberts n’était pas une balance, qu’il n’avait pas peur de se salir les mains et qu’il se défendait très bien devant les juges.

Mugshot d’Eugène Rhoiney, qui est toujours derrière les barreaux.

La nouvelle génération de Four Corner Hustlers était un tout nouveau type de tueurs. En effet, ils avaient été formés par Monroe Banks lui même. « Money » était reconnu pour son sang froid, pour avoir été impitoyable et surtout, sa volonté d’éliminer toute concurrence. Les guerres de gangs ont alors explosées et se sont intensifiées dans le début des années 90. Cela a eu pour conséquence la mort de Monroe « Money » Banks, en Août 1991. Pour anecdote, il a été abattu par un Black Soul alors qu’il regardait un homme en train de sauver un chaton coincé dans un arbre. Les affrontements entre 4CH et Black Souls ont énormément augmentés après ce meurtre.

Avant de mourir, Banks a réussi a agrandir le territoire des Four Corner Hustlers, en ouvrant plus d’une dizaine de points de vente un peu partout dans la ville. Les 4CH se sont même déplacés en banlieue de Chicago et dans d’autres états.

Après la mort de Monroe « Money » « AL Ghani » Banks, le trône était libre, d’autant plus que Walter Wheat ne voulait pas reprendre la place de leader. Il a alors nommé Angelo « Lo » Roberts, celui qui deviendra plus tard son gendre, comme représentant des Four Corner Hustlers. Âgé de seulement 21 ans, Angelo était déjà déterminé à être le chef et à gagner beaucoup d’argent. Wheat espérait que le père de ses petits-enfants calmerait l’expansion du gang et qu’il structurerait d’avantage le groupe ainsi que les opérations. Malheureusement, Roberts fit tout l’inverse: le gang grandissait encore plus qu’avant. Il a notamment recruté pas mal de membres dans le quartier de Belmon-Cragin, très majoritairement composé de blancs et de latinos. C’est alors dans cette zone, que deux porto-ricains habitant à l’intersection entre Lockwood Avenue et Altgeld Street et qui venaient de rejoindre les 4CH, lui ont demandé plus de responsabilités au sein du gang et du quartier. Angelo a alors crée, à cet emplacement, le 1er set de « Spanish Four Corner Hustlers » à la demande de « Mousie » et de son cousin. « Mousie » a dirigé cette branche des Four Corner Hustlers jusqu’à son emprisonnement et a commencé des guerres non seulement contres les gangs de la Folk Nation, mais aussi contre les Taylor Jousters (Blancs-Italiens) et les Latin Puchos (Latinos-Mexicains).

Angelo « Lo » Roberts

Angelo Roberts venait donc de révolutionner les 4CH : ce gang qui était avant réservé aux noirs était maintenant ouvert à tout le monde. Ce changement a permis au groupe de dépasser les 1 000 membres en très peu de temps. Roberts avait aussi amélioré les points de ventes de crack et de cocaïne ouverts par Banks. Rien que les bâtiments de Rockwell Gardens et d’Henry Horner lui rapportaient des centaines de milliers voire des millions de dollars. Les autorités en eurent assez et lancèrent une grande opération pour démanteler le trafic, ce qui conduisit à l’arrestation de Roberts.

Roberts était résolu: à sa sortie il fallait qu’il se venge pour montrer à la police qu’on ne s’attaque pas à lui sans conséquences. Il en avait aussi marre de toujours avoir Walter Wheat sur le dos qui passait son temps à le conseiller. De plus les gens écoutaient et respectaient ce que Wheat disait, donc, de plus en plus de membres doutaient de la capacité de Roberts à commander et pensaient qu’il ne devait plus être l’unique chef. Pour Angelo, Walter était maintenant devenu quelqu’un qui pouvait compromettre ses plans. À sa sortie en 1994, il se mit au travail.

Dans la tête de Roberts, le meurtre de Walter Wheat était déjà tout calculé. Lundi 25 Juillet 1994, Wheat, 43 ans, était assis dans sa voiture et attendait que son ami sorte d’un magasin sur West Chicago Avenue. C’est là que Bobby Cooley, 17 ans, passe à côté de la voiture avec son 9mm et tire à deux reprises sur Walter, dans le dos et l’arrière de la tête. Le fondateur, chef, chef adjoint et légende des Four Corner Hustlers venait de se faire tuer par un membre de son propre gang. En fuite jusqu’en Septembre, Cooley est arrêté, condamné pour une fusillade ainsi que pour le meurtre de « King » Walter « AL Bahdee Hodari » Wheat.

Plus tard, Roberts a tenté d’acheter le plus d’armes lourdes possible. Une autre fois, il tenta d’acheter un lance-roquettes antichar (M72 LAW) contre de l’argent et de la drogue. En réalité, il était en train de marchander avec des agents de l’ATF (unité chargée de la mise en application de la loi sur les armes, les explosifs, le tabac, l’alcool et de la lutte contre leur trafic) sous couverture. Roberts leur a miraculeusement échappé car quand il a commencé à avoir des soupçons, il s’est caché durant plusieurs mois. Son projet, qui n’a jamais abouti, était de faire exploser le quartier général de la police, sur W. Harrison Street.

Le 16 Janvier 1995 à 1h du matin, des policiers qui patrouillent sur S. Vernon Avenue, au croisement avec E. 70th Street, retrouvent le corps d’Angelo Roberts. Il avait la gorge tranchée, allongé sur la banquette arrière de sa Chevrolet. La police n’a, à ce jour, toujours pas trouvé de coupable, ni même d’éléments pouvant rattacher un suspect. Ce qui est sûr c’est qu’il a été tué en réponse au meurtre de « King » Wheat, dont il était le commanditaire. On sait que les 4CH hauts gradés avaient très mal pris l’assassinat de Wheat et ils ont donc sûrement demandé à ce qu’il soit tué lui aussi.

Rue dans laquelle le corps d’Angelo Roberts a été retrouvé.

Après la mort de Angelo « Lo » Roberts, c’est Ray Longstreet qui a pris les commandes du gang, les Four Corner Hustlers ont continué à grandir pour attendre environ les 20 000 membres. Beaucoup de membres rendent, encore actuellement, hommage à Angelo Roberts, Monroe Banks et Walter Wheat.

Larry Hoover (gauche) x Ray « Ray » Longstreet

Traduction tirée de ChicagoGangHistory.com



Vous aimerez aussi...

EnglishFrenchPortuguese