L’HISTOIRE DE TERRY BARRY, RACONTÉE PAR SON ANCIEN PROFESSEUR.

C’est une traduction tirée de la lettre de la professeur de Terry, après sa mort: Terry Barry

« Ton nom est Terry Barry » dis-je au garçon qui était droit devant moi. Je pense que c’était en 6ème ou en 5ème.
« Yeah », il m’a répondu. 
« Je n’ai pas le temps pour ça » j’ai répliquée énervée et j’ai commencée à marcher vers les enfants qui allaient au programme d’aide après l’école. Je ne peux pas me rappeler ce que Terry recherchait, mais je pensais qu’il m’avait donné un faux nom pour une raison quelconque et je ne pouvais pas partir comme ça.
« Sarah, c’est pour de vrai! » m’assure Marquis McCoy.
Terry avait l’air honteux et battu avec ses gros yeux qui m’ont fait réfléchir alors mon armure s’est affaiblie et je pense avoir décidé que j’avais du temps pour lui. Je ne peux pas me rappeler le reste de ce jour, mais c’était de cette façon qu’on s’est rencontré.
Et le dernier jour que je l’ai vu, c’était aux funérailles de Poppie plus tôt dans l’année… ses yeux étaient les mêmes. Cette partie n’avait pas changée. Vous pouviez regarder Terry dans les yeux et le voir. 
Vraiment le voir… s’il te laisse le faire.
J’étais énervée pour lui. Physiquement il avait l’air affamé, c’est ce qui m’a choqué quand je l’ai vu marcher pour la veillée de Poppie et j’ai fais quelques bruits grossier et j’ai murmurée quelques mots inappropriés jusqu’à que Donnell me face taire avec un regard. Terry est partie rapidement cette nuit. Comme les funérailles de Poppie se terminait le lendemain, je savais que je devais parler à Terry. Je l’ai regardé droit dans les yeux et je lui ai dit que j’étais en colère contre lui, je l’aime quand même, Jésus l’aurait pardonné et pour ça il pourrait et il devrait partir en Caroline du Nord avec moi et Mike et recommencer sa vie, je ne peux expliquer ce que j’ai vu. Comme je le regardais profondément dans ses yeux et lui dis que j’étais en colère contre lui, je l’aimais tout de même, Jésus lui pardonnerait et qu’il pourrait et devrait venir en Caroline du Nord avec moi et Mike et recommencer sa vie , Je ne peux pas expliquer ce que j’ai vu.
Bien sûr, il a prié avec moi, Terry n’a jamais refusé une prière pour lui ou avec lui. Nous nous sommes fait un câlin, mais pas assez longtemps. Je peux sentir ce câlin dans mes bras et dans ma poitrine aujourd’hui, mais maintenant c’est douloureux et déchirant. Nous avons pleurés tous les deux pendant que nous étions là, beaucoup pour Poppie – et pour comment la vie était dure et comment tes choix ne sont pas ressentis comme un choix décidé. – J’ai pleuré parce que je pense je savais qu’il n’allait pas revenir avec moi en Caroline du Nord. Il est resté ici pendant que je m’éloignait, et il était devenu un homme adulte pourtant ses yeux ont brisés mon cœur par douleur. J’ai du mal à voir les garçons que je continue de clamer comme les miens alors qu’ils sont devenue des hommes adultes maintenant. 
 Je sais qu’il a perdu espoir, et moi aussi. C’est probablement pourquoi nous avons dû déménager. 
Satan peut être un menteur convaincant, les ténèbres se dessinent, la chaîne alimentaire est réelle, et il n’y a pas beaucoup d’issues dans le Sud de Chicago pour un jeune.
C’est le 3ème garçon qui meurt cet été. C’est le deuxième que j’ai compté/que je continue de compter comme un des miens. Quand Poppie est mort, j’ai posté un message sur un réseau social et un ami bien intentionné qui ne vient pas de Chicago a dit plusieurs mots à propos de la vigilance pour ce que je poste à propos de ma maison pour ne pas donner aux gens de mauvaises idées.   
La vérité est que nous ne savons pas que ce diable a Terry, donc ne perdez pas espoir. Et ici c’est une histoire que je ne devrais pas partager mais Dieu est plus grand que ma confortabilité.
Une fois quand j’étais timide à propos de partager ce que Dieu avait fait dans ma vie parce que c’était maladroit salissant, mon ami et mon frère dans le Chris CW m’a dit dans son calme et sa manière sage, de ne pas dire aux gens ce que Dieu fait en moi, car il le volerait lui de sa gloire. Je ne suis pas une grande révélation ou une vision venant de Dieu, mais peut-être que je devrait l’être.
Donc, Dieu est grand. Plus grand que moi et dans mon désespoir, j’oublie souvent. Je berce mon fils toutes les nuits dans sa chambre noire et j’essaye de prier. La nuit j’avais tous les appels et les textes à propos de la mort de Terry, j’étais profondément troublée. Pas choquée, j’étais encore plus attristée. Ce n’était pas l’angoisse, la panique et les pleures qui étaient avec la mort de Poppie. C’était ce calme, cette peur, ce désespoir que les ténèbres avaient gagné. C’était cette inquiétante « connaissance » dont les ténèbres étaient plus forts et elles ont entourées Terry et l’ont emmenés ailleurs triomphalement. 
Je me suis assise ici, me rappelant comment Terry avait ce poids surnaturel et cette légèreté sur lui. Comment il ne se battait pas avec les mots. Comment ses yeux racontaient toujours une histoire différente. Sa force silencieuse. Comment il voulait toujours aller vers le haut, alors ils l’ont emmené vers le bas. Comment Terry n’a jamais était le même après que son meilleur ami Venzel ai était tué à l’âge de 14 ans, à côté de lui dans la rue, à côté de ma rue. Et comment il n’a pas pleuré à ses funérailles. 
Après la mort de Poppie, Terry a commencé naturellement à lutter mentalement. Nous l’avons tous fait, j’en suis sur, mais la lutte de Terry était ravageant et accablante. Il avait été admis à un établissement psychiatrique à deux reprises depuis Juillet. Ce que Dieu m’a donnée cette nuit était la possibilité était que Dieu et Terry passent du temps ensemble dans cette espace. Terry a été tué peu de temps après sa sortie de sa seconde fois de l’établissement. 
Le scénario ou la version de l’histoire de Terry que Dieu m’a montrée était celui où Dieu savait que les mains et les circonstances de ce monde étaient trop forte pour Terry, donc il l’a vite vite ramené au paradis après qu’ils aient passé du temps ensemble. Sa paraît fou, ouais. Mais sa sonne terriblement beau et super naturellement bienveillant. C’est tout ce que j’ai. Je ne peux pas le défendre, et aucun de nous peut prouver si c’est vraiment arrivé ou non mais Dieu est grand et ce que le diable fait de mal, Dieu peut l’utiliser pour le bien. Genesis 50:20  
Nous savons que Dieu utilise toutes ses choses pour le bien de travailler ensemble, pour ça nous l’aimons. Romans 8:28
Et Dieu t’essuiera toutes les larmes venant de tes yeux, il n’y aura plus de mort ou de deuil, de pleure ou de peine. Revelation 21:4

Je ne pouvais pas aller aux funérailles aujourd’hui, mais un paquet de messages et quelques facetimes m’ont fait traverser plusieurs kilomètres en un jour, alors que j’étais totalement désespérée de ne pas être assise. Les histoires et les photos de sur Facebook de Terry venant de quelques-uns de ses amis, et ses fans et même ses ennemis n’ont racontés qu’une partie de la vie de Terry. Mais ce n’est pas l’histoire complète, et il se sent injuste de regarder tout ça et de ne pas tout pouvoir repousser. Donc ici c’est ma contribution pour la célébration de Terry Barry et sa vie trop courte ici avec nous. J’ai été meilleure en le connaissant. 
IMG_2262IMG_2261.PNG
Au milieu de sa scolarité, Terry faisait partie de ses séries dans le Chicago Sun Times pour réduire la violence et pour l’importance des loisirs. Terry était en 6ème et a contribué a partagé son histoire à propos du fait que la violence des gangs dans son quartier ont affecté sa capacité de jouer au parc et comment il s’est inscrit aux arts martiaux pour se protéger. Plus tard, Terry devient sérieux et décide de se mettre à la boxe. Il était bon, très bon, il venait dans mon bureau et il me disait à quel point il travaillait durement. La boxe le faisait rester concentré et le gardait loin des rues, pour un long moment. Personne ne voulait se battre contre Terry. Personne. Dans une certaine mesure, ça le gardait lui et tous les enfants en « sécurité ». Il avait un sourire tellement doux, vous ne serez jamais que ses mains étaient une arme meurtrière, elles seules. Je sais que le fait d’aller à la salle d’entraînement devenait une issue comme Terry vieillissait vers la fin du collège. La chose intéressante pour moi est cette recherche et cette psychologie qu’il avait pour ISRAËL, dans cette partie d’étude, des étudiants ont identifiés des enfants qui ont participé et ont montrés les réponses, pensant que ce processus similaire pouvait l’être aussi pour les enfants du monde entier qui ont grandit dans des zones violentes. 
IMG_2259.PNG
Pour le collège, Terry allait à Dunbar. J’ai zéro pensée positive à dire à propos de cette « école ». Cependant, j’ai eu de bons souvenirs en prenant le van du travaille pour récupérer les enfants en masse pour être sûr qu’ils soient de retour dans leur quartier en vie. Une fois qu’ils sont tous pris dans le van, j’écoutais leurs histoires qui me faisait rire. Ils ont mangés trop de cochonneries, surtout venant du magasin du coin, et ils restaient entre eux à faire les fous jusqu’à que la nuit tombe. Mes pensées favorite à propos des uniformes était le fait que je pouvais dire qui n’était pas allé à l’école parce qu’ils étaient habillés en vêtements de rue. C’est facile de les prendre et de crier pour eux. 
IMG_2257.PNG
Terry a été diplômé à Dunbar. C’était un grand événement, et j’étais ravi de le regarder sur la scène. Le pourcentage de diplômés à ce moment la dans notre quartier était de 49% et je ne blâme pas tous les enfants. Terry était un vainqueur et il allait le faire.
IMG_2254.PNG
Quand j’ai commencé le programme pour les jobs d’été, Terry n’est pas venu correctement et il est venu un peu en retard et je ne l’ai pas pris. L’année où il a été diplômé, il était en colère, il n’avait pas de job et il m’a demandé pour l’aider. Je lui ai dit qui était en charge et il a recherché un job, il devait faire acte de présence tous les jours et demander à un eux d’eux et de leur dire qu’il était prêt à tout, incluant le fait de nettoyer les toilettes. Je pense que ça a marché. La, il travaillait à son job, à un Coffee Shop dans la rue. Il aimait ce job et il était fier de l’avoir. 
IMG_2006.JPG
Spike Lee a fait un film stupide dans Chicago et il lui a donné un nom de merde: ChiraQ. Ne prononcez pas ce nom à mes côtés. En tout cas, Spike Lee était dans le quartier, il s’est arrêté et a rencontré tous les jeunes, prenant une photo avec eux. Spike Lee a son bras autour de Terry dans la photo. Poppie est devant avec le sweatshirt marron.
IMG_1946
Cette photo vient de mon Instagram. C’est le jour où Terry est venu me voir pendant que nous visitions une maison à Chicago pour la première fois depuis que nous avions déménagés en Caroline du Nord. Il est venu et m’a trouvé en me disant qu’il avait été accepté dans la communauté du collège. J’étais tellement fier. Quand je lui posait une question, Terry avait toujours un plan. Pour s’en sortir, pour être meilleur. Il avait des rêves. La boxe, l’Air Force, le collège. Il me laissait penser à chaque fois qu’il allait le faire. 
IMG_2260.PNG
Terry était gentil. Il était ce genre de mec gentil qui me voyait lutter avec la poussette et il s’est précipité pour me la porter dans les escaliers. Plusieurs jours après, j’ai quitté l’éducation et je suis partie de la rue. J’ai ouvert ma porte et j’suis sortie pour trouver Terry et Poppie, assis ici devant mon porche. Depuis le temps que nous nous connaissions entre nous et la familiarité qui avait entre nous. Il n’a jamais dit le mot « Miss » devant mon nom. Les enfants au centre du ministère avec qui nous travaillons nous appelais tous Mr. ou Miss avec notre premier nom. Miss Sarah. Mais ces garçons, qui prenaient de l’âge, et devenaient comme la famille avaient oubliés le Miss. Aucun de mes enfants m’a appelé Miss Sarah, hormis Terry. Il semblait qu’il voulait toujours ajouter cet extra de respect et je ne l’ai jamais corrigé. Je n’avais pas peur dans notre quartier, et je n’ai manqué de respect que très peu de fois. Une des fois où j’ai été confrontée c’était par un homme plus vieux du quartier, je marchais seul dans la rue, Terry l’a appelé et lui a dit de ne pas jouer avec moi. Je remercie Terry pour ça, j’ai eu la chance de le connaître et de l’aimer et d’être dans une partie de son histoire.

IMG_2258



Laissez un commentaire

812 commentaires sur “L’HISTOIRE DE TERRY BARRY, RACONTÉE PAR SON ANCIEN PROFESSEUR.”

Don`t copy text!