LA MARA: QU’EST-CE QUE C’EST? MARA SALVATRUCHA 13 x MARA 18

Membres du FMLN en 1980.

Au début des années 1980, une violente guerre civile, qui allait durer pendant plus de 12 ans, a éclatée en El Salvador, entre l’extrême droite représentée par l’ARENA (Alliance Républicaine Nationaliste) et la Guérilla Marxiste du Front Farabundo Martí de libération nationale (FMLN).
Environ 100 000 personnes sont mortes et plus d’un million de Salvadoriens se sont enfuis vers les États-Unis. Les réfugiés et immigrants Salvadoriens se sont installés en premier lieu dans le Sud de la Californie et à Washington, D.C. Le FMNL était composé de paysans Salvadoriens ayant reçu un entraînement de guérilleros. Beaucoup d’entre eux étaient rompus à l’utilisation d’explosifs, d’armes à feu et de pièges.

Membres de la Mara Salvatrucha.

La plupart des réfugiés Salvadoriens se sont installés dans les quartiers hispaniques en place du secteur « Rampart » de Los Angeles. Toutefois, les Salvadoriens n’ont pas été immédiatement acceptés par la communauté hispanique de Los Angeles et ont souvent été victimes des bandes hispaniques locales. Par conséquent, vers la fin des années 1980, quelques réfugiés et réfugiés membres de La Mara et du FMNL ont fondé à Los Angeles dans un dur contexte de marginalité et de xénophobie ce qu’on appelle maintenant la bande de rue Mara Salvatrucha (MS). Comme d’autres bandes de rue, la MS s’est initialement formée à des fins de protection, mais s’est rapidement taillée la réputation d’être organisée et extrêmement violente. Les réfugiés issus de groupes comme le FMLN continuent d’accroître l’effectif de la MS. Des milliers de Salvadoriens ont alors, pendant cette guerre civile (1980-1992), émigré aux États-Unis. Ils se sont regroupés dans certains quartiers, où ils ont fini par constituer des réseaux criminels.

Récemment, ce groupe appelé MS-13 s’est déplacé vers divers pays tel que l’Équateur et l’Argentine. De plus en plus de jeunes membres de la MS-13 commencent à recruter des personnes dans leur groupe afin d’attirer plus de membres, être le plus populaire et commettre des crimes. Dans un premier temps l’entrée dans le gang a été autorisée aux Salvadoriens, mais par la suite, il a été permis à d’autres pays d’Amérique Latine d’y entrer, plus particulièrement aux Honduras et Guatemala.

Le mot « Mara » signifie gangs ou bandes d’origine Salvadorienne, c’est un diminutif du mot « marabunta » qui désigne une espèce de fourmi qui dévore tout sur son passage.


« Salvatrucha » vient de « Salvatrucho » qui veut dire jeune combattant Salvadorien. Quant à l’origine du nombre 13, il existe plusieurs hypothèses :
⦁ Il pourrait être une référence à la première lettre du nom du gang, en effet, le « M » est la treizième lettre de l’alphabet.
⦁ Il se peut qu’il provienne du nom de la rue: la 13th Street Los Angeles qui est censé avoir créé le MS-13, cette hypothèse vient du fait que l’un des gangs rivaux, le « 18th Street« , se nomme ainsi car il est né dans la 18th Street (je reviendrai sur les 18 un peu plus tard dans l’article).
⦁ Une autre signification possible, inférée par les tatouages ​​des membres de gangs et de leurs actions, le « M » en tant que mouvement, « S » comme Satan, 13 est le numéro de la route de Los Angeles d’où il est originaire. Le 13 représente aussi le nombre de secondes de passage à tabac que doit recevoir toute personne voulant intégrer ce gang (la bonne signification d’après ma source).

Le fameux « passage à tabac » de 13 secondes pour intégrer le gang.

Le gang est estimé à plus de 10.000 membres aux États-Unis, avec plusieurs milliers d’autres en Amérique Centrale. La MS-13 est un gang organisé qui est composé de plusieurs bandes différentes qui varient de 10 à 500 membres. Dans chaque bande il y a un chef, un trésorier et un soldat. Ils sont connus pour recruter massivement des jeunes de 10 ans et plus. Les membres de ce gang sont connus pour traîner devant les collèges et les lycées afin d’attirer des membres potentiels avec des soirées qui offrent sexe, alcool et drogue. L’initiation de nouveaux membres consiste, pour les hommes, à encaisser des coups en règle pendant 13 secondes. Les femmes doivent, elles, subir un viol collectif de la part de 6 membres masculins du gang pendant plus d’une minute. L’âge ne compte pas, certains membres font partie du gang depuis l’âge de cinq ans. La violence est la première leçon qu’on apprend au MS-13.

Une fois initiés, les membres du MS-13 peuvent apprendre les règles.
Il y a trois règles principales:

  1. Il faut recruter des nouveaux membres.
  2. Il faut tuer.
  3. Il faut rapporter de l’argent au gang.


D’où leur devise: Mata, Roba, Alto, Controla Tue, Vole, Viole, Contrôle »).
Une fois intégré dans le gang, les membres doivent y rester à vie, le seul moyen d’en sortir c’est la mort donc tout ce qui voudront quitter le gang devront être tués.
Être fidèle au gang est une règle d’or, c’est pourquoi ceux qui balancent se font tuer.

On reconnaît les membres de la Mara Salvatrucha grâce à leurs tatouages, comme par exemple le chiffre « 13 »ou « trece » en espagnol, ou le terme espagnol « Sureños » qui signifie « sudistes ». Quelquefois Sureños est abrégé par les lettres « SUR ». Ce terme fait allusion au fait que les membres de la bande MS aiment afficher qu’ils viennent du sud de la Californie, par opposition au Nord de la Californie, et affirmer que les bandes du Nord de la Californie sont leurs rivales.
Les tatouages sont l’une des formes d’expression de la MS et comme dit précédemment, chaque tatouage signifie quelque chose, voici quelques exemples:

  1. Trois points: un pour « Dinero », un pour « Drogua » et un pour « Mujeres » (argent, drogue et femmes). Ils sont généralement placés sur les avant-bras ou entre le pouce et l’index s’ils sont sur les doigts.
  2. Crânes: chaque crâne tatoué représente un meurtre commis. Ils sont généralement placés sur les chevilles.
  3. Larmes: ce tatouage aussi représente un meurtre mais certains d’entre eux se le tatoue pour gagner le respect des autres.
  4. Deux faces de clowns: l’une signifie la tristesse le temps de leur incarcération en prison et l’autre signifie la joie le temps de leur liberté.
  5. Mirador: ce tatouage représente la prison.
Sur cette image, la main en squelette représente le signe du gang.

Ainsi, il est important de reconnaître les tatouages particuliers utilisés par la bande Mara Salvatrucha, à savoir le « M » ou le « MS », en plus du « 13 » ou du « SUR ». Un autre tatouage usuel est le « Salvadorian Pride » mot qui signifie fier d’être Salvadoriens. Il est aussi très commun que les membres ont le nom de leur clique tatouée sur le corps. Les membres de la MS se font aussi tatouer des pentagrammes et d’autres symboles occultes.

Un pentagramme.

Ces symboles peuvent semer la confusion lorsqu’ils sont accompagnés des tatouages utilisés par la bande et ainsi donner la fausse impression que celle-ci pratique le satanisme. Le signe de la main le plus utilisé par les membres de la MS est la lettre M formée de trois doigts la main orientée vers le bas. Ce signe peut ressembler au signe de la fourche utilisée par les bandes Folk et People Nation du Midwest, pointée vers le haut ou vers le bas. Les symboles utilisés comme tatouages sont aussi utilisés dans les graffitis et les écrits personnels. Aussi les tatouages représentent un CV à celui qui les portent.

Signes de la MS.

En gros, les tatouages font partie d’un processus « rituel » permettant de devenir membre un à part entière de la bande. Autrement dit, une personne doit tout d’abord être acceptée dans le gang avant de se faire tatouer. Il faut aussi savoir que les membres de la bande se tatouent « les uns les autres », en effet, ils ne vont pas dans des salons de tatouage. Si des réels membres de la MS-13 découvraient qu’une personne avait des tatouages représentant le gang mais sans pour autant en faire partie, par exemple les lettres MS, cette personne serait dans « de sales draps ».

Le gang est connu pour être impliqué dans tous les domaines de l’activité criminelle. En raison de leurs liens avec leur ancienne patrie, les membres MS-13 ont accès à des armes de pointe, rendant ainsi le trafic d’armes une de leurs principales activités criminelles. Aux vues de leur facile accès aux armes, il y a eu beaucoup de meurtres violents très médiatisés et des agressions dans lesquelles la MS-13 utilisait des machettes pour attaquer leurs victimes. Le gang est fortement impliqué dans les cambriolages, les vols de voitures, la vente de stupéfiants, la contrebande d’armes, l’assassinat, le viol, la prostitution, l’agressions et l’intimidation de témoins.

La MS-13 est généralement victime des attaques de membres de gangs rivaux ce qui engendre des incidents et malheureusement la mort de civils innocents. Le gang créait sans cesse des guerres avec d’autres gangs en raison de son recrutement agressif de nouveaux membres et de son expansion dans de nouvelles activités illicites. Actuellement, la plus grande rivalité se fait face à des gangs hispaniques: 18th Street, South Side Locos (SSL) et de la rue Thug Criminels. Cependant, la Mara Salvatrucha peut compter sur l’aide de la Mafia Mexicaine, du Cartel de Sinaloa, du Cartel du Golfe et bien d’autres.

Avant de finir, j’aimerais faire une brève présentation du 18th Street connu aussi sous le nom de Calle 18, Barrio 18, Mara 18, ou tout simplement La 18.

La 18 est un gang latino (Salvadoriens, Honduriens, Guatémaltèques, Mexicains, etc.…) sévissant principalement à Los Angeles, en Californie. Il est considéré comme un gang Sureño, cela fait référence à son emplacement qui est au Sud de la Californie (Los Angeles, San Diego…). On estime que le gang compte entre 8 000 et 20 000 membres pour la seule ville de Los Angeles, ce qui en fait l’un des plus gros gangs du pays (environ 50 000 membres aux USA).

Le 18th Street gang fut fondé à la fin des années 60 à Rempart, un quartier de Los Angeles. Ils ont été décrits comme étant le gang le plus violent et le plus agressif de tous les États-Unis. Ce gang tire ses origines d’un des plus anciens gangs de Los Angeles, les Clanton 14 (appelé ainsi en référence au quartier où il vivait), cependant dans les années 40, Clanton Street changea de nom pour celui de 14th Place. Le gang de Clanton était actif dans Los Angeles durant plusieurs décennies, pendant cette période ils ont réussi à compromettre plusieurs générations de Mexicains qui étaient pourtant bien intégrés en Amérique, le gang prit conscience qu’il était principalement composé que de Mexicains et cela posé problème. C’est ainsi que les nouveaux immigrés Mexicains et les autres Chicanos désireux de devenir membre des Clanton 14 furent rejetés. C’est à cause de ses rejets que naquit le 18th Street gang.

Membres du Clanton 14.

Le 18 street gang est divisé entre 5sides‘ : Nord, Est, Sud, Ouest, et South Central Los Angeles (Santa Ana Lopers). Chaque side possède sa propre bande (mini-gangs). Les membres du 18 Street Gang sont rivaux de la Mara Salvatrucha 13. Les rivalités sont nombreuses, elles incluent les gangs suivants: Florencia 13, 38th Street Gang, Clanton 14, Madrid, et les Black P. Stones (Jungles) ainsi que les gangs noirs.

Comme pour la plupart des gangs, les membres du 18th Street Gang peuvent être facilement identifiés grâce à leurs tatouages. Le nombre d’identifications communs est évidemment le nombre « 18 », il est souvent écrit en espagnol « dieciocho », en anglais « eighteen », en chiffre romain « XVIII ou XV3 » ou avec des symboles tel que« 8teen » ou « EZ’UP » etc.… Ils utilisent aussi le nombre « 666 » (6+6+6=18) ou le nombre « 99 » (9+9=18). Les 18 sont majoritairement satanistes. Le gang se distingue par sa surutilisation du graffiti pour marquer leur territoire, comme tous les gangs Californiens d’origine, ils utilisent de nombreux signes des mains représentant le 18.

Membre de la Mara 18, on peut voir « XV3 » tatoué sur sa tête.

Les membres de la 18th Street sont obligés de respecter certaines règles. Par exemple, il leur est interdit de consommer du crack ou toute autre drogue dure (en principe). Le refus d’obéir à l’ordre d’un leader ou le flagrant manque de respect à l’encontre d’un autre membre du gang peut résulter d’une punition, la plupart du temps un tabassage de 18 secondes, mais cela peut aller jusqu’à l’exécution.
Les membres du 18th Street Gang portent la plupart du temps des pantalons marron ou noirs et un t-shirt blanc, c’est le style « cholo » typique des Mexicains de Californie. Alternativement, les membres portent aussi des maillots d’équipes de sport. Ils sont de façon générale considérés comme très armés et très dangereux.

L’article touche à sa fin, je reviendrai avec un autre article qui raconte les débuts de la guerre entre les Mara Salvatrucha et les Mara 18.


Écrit par: Ouss DaBinks
Twitter: Ouss DaBinks
Instagram: Ouss DaBinks



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

EnglishFrenchPortuguese