LE SMOKECAMP: CE GANG QUI A SUBI LA LOI RICO EN 2017!

Ici, nous pouvons oublier les Gangster Disciples et les Black Disciples. Les Bloods et les Crips règnent à Détroit. Mais comme à Chicago, les Bloods et les Crips ont leurs propres sets. Néanmoins, là-bas, on parle de gang même pour les sets. Nous allons donc parler du gang « Smokecamp« , le gang du rappeur « Chino » du Glo Gang, ami de Chief Keef. Le Smokecamp est un gang attaché aux Bloods. Ils ont un deuxième nom qui est « Original Paid Bosses« . Et pour aller plus loin, leurs anciens noms étaient “Runyon Boys” et “Paid Bosses Inc.”. En réalité, c’est en 2012 qu’ils changent de nom et adoptent celui de « Smokecamp« . En effet, durant cette année 2012, « Smoke » des Original Paid Bosses est tué.

Le gang Smokecamp est situé dans un quartier qui est nommé « ABlock« . Ce quartier est lui situé dans une zone nommée « Red Zone« . Comme son nom l’indique, cette zone est une zone contrôlée par les Bloods. Pour être plus précis, le gang du Smokecamp opère sur la 7 Mile Road et Albion Street.

ABlock
ABlock

Le gang du Smokecamp est un gang réputé à Détroit. Ils sont particulièrement connus pour être dans la vente de drogue et arme. Ils ont plusieurs trap houses dans le quartier d’ABlock. Ils avaient aussi un appartement (qui a été perquisitionné) sur la 7 Mile Road. L’appartement servait de vente entre 2014 et 2015. Cet appartement était appelé « Plaga« . C’était clairement une forteresse. Les membres du Smokecamp ont vendu des drogues dans le Kentucky, en Virginie-Occidentale et dans l’Ohio. Leur structure dépasse donc le stade de Détroit. Le gang vendait toute sorte de drogue: marijuana, cocaïne, crack, héroïne, ecstasy et toutes sortes de pilules.

En plus d’être fortement impliqué dans le trafic d’arme et de drogue, ils sont aussi impliqués dans des vols ainsi que l’extorsion. En plus tout ça, les membres du gang n’hésitaient pas à vendre de la drogue dans des magasins de vente de téléphones ou dans des marchés aux poissons. Un gang violent, structuré et soudé. C’est ce qu’ils étaient: en 2017, le gang tombe sous la loi RICO.

Le Smokecamp est un gang qui est assez connu aux États-Unis en général. Mais avec des rappeurs comme Smokecamp Chino, Smokecamp Shooter, Smokecamp Luch, Smokecamp Tone ou encore Smokecamp Mall, le gang a gagné en réputation. Et surtout quand ils se sont rapprochés du Glo Gang jusqu’à que Chino rejoigne le Glo. Smokecamp Chino et Shooter ont alors vu leur buzz grimper. Mais malheureusement, avec tout ça, les membres du gang se sont mis de plus en plus à partager ce qu’ils avaient sur les réseaux sociaux. Et l’ATF (le service fédéral des États-Unis chargé de la mise en application des lois sur les armes, les explosifs, le tabac et l’alcool et de la lutte contre leur trafic) va s’en servir contre eux. L’ATF va se servir sur les comptes Twitter, Instagram et Facebook des membres. Ils iront même piocher dans les musiques des rappeurs du gang. Les membres sont menaçants sur les réseaux sociaux et ne passent pas par 4 chemins. Le 26 Juillet 2017, un membre du Smokecamp dit sur Facebook: « si vous parlez du Smokecamp, votre vie sera plus courte« .

On en parlera dans un autre article mais ce n’était par la première fois que la police se servait de ce genre d’informations contre un gang à Détroit. Les fédéraux avaient déjà arrêté 8 membres des Playboy Gangster Crips qui vendaient de la drogue et des AK-47 sur les réseaux sociaux. Pour continuer côté Smokecamp, un autre membre poste une photo de lui sur Facebook avec comme légende « j’ai servi mon premier pochon sur Runyon« . Le membre était devant une station essence, spot habituel de vente de drogue.

Entre le 7 et 10 Janvier 2017, un membre du Smokecamp utilise les réseaux sociaux pour se renseigner. Il cherche quelqu’un qui aurait un plan pour un vol. Il avait besoin d’argent. Le 5 Février 2017, un membre poste un message sur Facebook disant: « j’ai besoin de Bud Kermit (weed)« . Le 23 Mars 2017, un membre poste une photo sur Instagram avec comme description: « Je vends comme ci j’avais quelque chose à prouver« .

Des messages basiques mais que l’ATF va utiliser et retourner contre eux. En Novembre 2017, 13 membres du Smokecamp sont arrêtés. Coup dur pour le gang, qui voit trois de ses rappeurs se faire arrêter dans le lot. Deux membres ont réussi à échapper à l’ATF mais seulement pendant un court délai. Les membres du gang sont arrêtés sous la loi RICO. Ils font face à plusieurs accusations criminelles. Voici les membres arrêtés ainsi que leurs accusations:

  • Korey Sanders, alias “No Loan Corleon,” “Stax,” 26 ans, de Detroit, inculpé avec la loi RICO et engagement volontaire dans le commerce des armes à feu sans permis;
  • Jerray Key, alias “Chino,” “Dre,” 28 ans, de Canton, inculpé avec la loi RICO et engagement volontaire dans le commerce des armes à feu sans permis;
  • Deshawn Langston, alias “Pook,” “Slips,” 26 ans, of Detroit, inculpé avec la loi RICO;
  • Richard Langston, a/k/a “Dub,” “Rich,” “Blow,” 27 ans, de Detroit, inculpé avec la loi RICO;
  • Hakeem Bunnell, alias “LB Dub,” 24 ans, of Detroit, inculpé avec la loi RICO, agression avec une arme dangereuse au profit d’un racket, et possession d’une arme à feu durant, et en rapport avec un crime de violence;
  • Keenan Nielbock, alias “Dolla,” “Keno” 30 ans, de Taylor, inculpé avec la loi RICO et engagement volontaire dans le commerce des armes à feu sans permis;
  • Caraun Key, alias “Luch,” “Ron,” “Slick,” 26 ans, de Detroit, inculpé avec la loi RICO;
  • Darryl Key, alias “DB,” “Big Baby,” 27 ans, de Detroit, inculpé avec la loi RICO;
  • Tyree Williams, alias “Snoop,” 24 ans, de Detroit, inculpé avec la loi RICO, agression avec une arme dangereuse au profit d’un racket, et possession d’une arme à feu durant, et en rapport avec un crime de violence;
  • Romale Gibson Jr., alias “Santana,” 24 ans, de Detroit, inculpé avec la loi RICO;
  • Cary Dailey, alias “Cease,” 28 ans, de Detroit, inculpé avec la loi RICO;
  • Antonio Langston, alias “Tone,” 29 ans, de Detroit, inculpé avec la loi RICO;
  • Carlos Davis, alias “Los,” “Loso,” 24 ans, de Detroit, inculpé avec la loi RICO, agression avec une arme dangereuse au profit d’un racket, et possession d’une arme à feu durant, et en rapport avec un crime de violence et engagement volontaire dans le commerce des armes à feu sans permis.


Laissez un commentaire

Commentaire sur “LE SMOKECAMP: CE GANG QUI A SUBI LA LOI RICO EN 2017!”

Don`t copy text!