CateGloryBoyz, les affiliés du Glo à Detroit

Avant toute chose, je tiens à rappeler que je me penche sur Detroit depuis peu, ainsi, il est très probable qu’il y ait quelques oublis, voire des petites fautes. Sachant à quel point les recherches sur cette ville sont compliquées, je vous demande de prendre ce message en considération.

Pour commencer, on sait que Chief Keef a commencé à s’intéresser aux rappeurs de Detroit et a crée le collectif CateGloryBoyz en 2016. Ne me demandez pas pourquoi il a choisi Detroit (vous pouvez lire notre article qui présente la ville ici), ni ce que signifie ce nom car je serais incapable de vous répondre. Ce qui est fort c’est que Sosa a réussi à réunir sous une même bannière des rappeurs de différents horizons et qui ne se seraient peut-être jamais fréquentés autrement.
Dans cet article, je vais donc vous présenter plus ou moins en détails les rappeurs qui représentaient (ou représentent toujours) le GloGang à Detroit, ainsi que ceux qui en sont proches ou simplement fan.

Sur cette photo, on peut voir ManeMane 4CG, Smokecamp Chino, Dee Potts, GBE Terintino, Veeze, Sker McGurt, Tray Savage, Doowop et GBE Antonio.

Les Membres:

Yae Yae Jordan

  • Commençons directement dans le vif du sujet en s’intéressant à un de ceux qui a provoqué le plus de buzz et qui était surement le plus enclin à percer. Cordell Jones de son vrai nom, Yae Yae Jordan est né le 4 Juin 1993. Il est membre des Puritan Avenue Boyz, qui sont aussi connus sous le nom de « 72 PA Boyz » ou de « Yae Yae Boyz » (en hommage à un membre décédé). Ce set a une histoire très riche et très fournie puisque fin des années 90 et début années 2000, les PA Boyz vendaient de la drogue dans plusieurs états et avaient noués des liens très forts avec la Black Mafia Family. On peut aussi noter le fait que Deshawn « Proof » Holton, qui était avant de mourir, le meilleur ami d’Eminem, était le cousin de T-Stuckey, un membre haut gradé des PAB. Maintenant que nous avons un peu fait le tour du set de Jordan, nous pouvons parler de son histoire.
    Les liens entre lui et Chief Keef datent de 2014, soit deux ans avant la création du collectif. À l’époque, Jordan avait tweeté ceci : « Je viens de raccrocher de l’appel avec @ChiefKeef. Je vais bientôt Glo up, c’est parti« . De ce tweet on pouvait alors penser que Sosa allait signer Yae Yae Jordan dans son label, mais Peeda Pan, le manager de Chief Keef et du GloGang, a affirmé à XXL que Jordan n’a jamais signé de contrat. Le lendemain, soit le 12 Juillet 2014, Yae Yae Jordan a publié sur sa chaîne YouTube un remix de sa musique « Strapped » et Chief Keef figure sur le son.
    Malheureusement, sa carrière s’est subitement arrêtée le 20 Septembre 2014. Ce jour là, Cordell Jones se trouve au Déjà Vu, une célèbre boîte de nuit à Detroit. Ce soir là, une dispute éclate entre Jordan et un autre homme, Antonio McCroy. La dispute va si loin que pour essayer d’impressionner son rival, Antonio soulève son t-shirt et montre l’arme dissimulée au niveau de sa taille. Jordan n’hésite alors pas une seconde, dégaine son arme et la pointe en direction du torse d’Antonio. Il tira ensuite pas moins de 12 balles. McCroy décèdera sur le coup, alors qu’une personne qui passait derrière fut blessée légèrement. Conscient qu’il venait de faire une grosse bêtise, Yae Yae Jordan prends la fuite et part en cavale. Durant plus d’un mois, soit jusqu’au 26 Octobre, Jordan était considérée comme une des personnes les plus recherchée du Michigan, si bien que son avis de recherche fut diffusé sur toutes les chaines de télévision locale. Avant de se rendre, Cordell Jones a publié une vidéo dans laquelle il clame son innocence (vidéo que vous pouvez retrouver ici). Voilà, Yae Yae Jordan n’est pas prêt de revoir la liberté puisqu’il sera libéré le 28 Octobre 2049, au mieux, ou le 28 Octobre 2076, au pire.

YNS Cheeks

  • La connexion entre Chief Keef et Cheeks s’est faite après que Yae Yae Jordan sorte son clip « Strapped« . En effet, les PA Boyz et le YNS sont deux sets alliés et les deux membres sont très proches. De plus, YNS Cheeks, qui est aussi connu sous le nom de « Chico« , est un des deux créateurs du set « YNS/BMG« , dans le début des années 2000 (l’autre fondateur s’appelle Corey « B-Mo« / »Big Brigtmo« / »Green Eyes » Toney et est lui aussi incarcéré). Malheureusement, comme pour Jordan, sa carrière est au point mort depuis 2017 et risque de ne jamais reprendre. Edward Tavorn, tout comme plusieurs autres membres du YNS, furent arrêtés et sont poursuivis à cause de la loi RICO. Cheeks risque plus de 25 ans de prison pour avoir, notamment, commandité le cambriolage et la destruction d’une trap-house rivale, pour avoir ordonné à deux membres d’aller vendre de la drogue en Virginie, ainsi que pour avoir planifié un kidnapping. De plus, on a failli perdre Chico quelques temps avant son arrestation puisque il a reçu trois balles dans le dos et le cou, ce qui l’a contraint à se déplacer en fauteuil roulant durant plusieurs semaines.

J Tuda

  • On ne va pas faire aussi long pour ce qui est de J2DaMoe car il appartient au même set que YNS Cheeks. On peut ainsi penser que le contact entre Chief Keef et J Tuda s’est fait par le biais de celui-ci. JMo est moins actif depuis l’incarcération de son compère Cheeks, mais il sort toujours quelques sons par-ci, par là. À noter tout de même que, au même titre que le « Strapped Remix« , Sosa a posé un couplet sur le remix du son « No Love » de J Tuda. On peut aussi ajouter le fait que Tuda a toujours « CateGlory » marqué dans sa bio, ce qui signifie que si un jour Sosa a besoin de lui à Detroit, il sera présent.

Smokecamp Chino

  • Comme pour beaucoup d’autre rappeurs de Detroit, Smokecamp Chino a été repéré par Chief Keef en 2016. Alors qu’il avait pensé à arrêter le rap, il raconte que Sosa l’a contacté pour lui donner de la force et lui dire de ne rien lâcher. Ce qui est sur c’est que cette attention l’a marqué car c’est celui qui aime surement le plus le GloGang de cette liste, ainsi qu’un des derniers à encore le représenter activement. De plus, malgré ses démêlés judiciaires, Chino a toujours été actif dans le rap et a sorti un bon nombre de projets. Mais qui est vraiment celui qui est surement le rappeur le plus impressionnant de Detroit ? Smokecamp Chino a grandit à l’est de la 7 Mile Street, dans la « Red Zone« : un grand territoire contrôlé en majeure partie par des factions Bloods. En plus d’avoir grandit dans la pauvreté, la vie à la maison n’était pas simple pour lui. En effet, Chino est le cadet de 10 demi-sœurs et 9 demi-frères, dont 9 qui vivaient avec lui chez sa mère. Il explique alors qu’elle était dépassée et elle les invitait à passer leurs journées dehors, ce qui ne l’a pas aidé à « rester dans le droit chemin ». Le problème est que la situation chez son père n’était pas mieux… Celui-ci vivait en plein cœur de « A-Bloc« , territoire aujourd’hui occupé par le Smokecamp, mais qui déjà à l’époque était aux mains des Bloods. C’est donc tout naturellement que Chino, Jerray Key de son vrai nom, a dérivé. D’après lui, le véritable élément déclencheur a son déclin a été le meurtre de Smoke en 2010 (les Original Paid Bosses ont changé de nom en son honneur) et le fait qu’il n’ait pas pu aller à l’enterrement car il venait de se faire arrêter. Pour l’instant, je n’ai pas encore trouvé d’informations montrant l’implication de Chino dans des meurtres. En revanche, ce qui est sur, c’est que Jerray a gagné beaucoup d’argent grâce au trafic de drogue, d’armes et d’arnaques en tout genre, si bien qu’il a pu s’acheter une Dodge Challenger Scat Pack de 2017. Durant toutes ces années, nous n’avons malheureusement eu le droit qu’à une seule collaboration entre Chief Keef et Chino, sur le titre « Quick« , sorti en Décembre 2018. Comme je vous le disais précédemment, Smokecamp Chino adore le GloGang et ne s’en cache pas. Par exemple, on peut l’entendre dire « I fuck with Tray Savage, he in Chiraq with ratchets » dans le son « Cutta Man« , « I rep that O,L, with a G in front of that bitch, GLO » dans « No Killas« , « Glo in my blood, ain’t no hoe in my blood » dans « Standby » ou encore « I’m killing for Sosa » dans « Ape Shit« . Il dit aussi, dans « STFU‘, « You signed to Sosa, ain’t you nigga ? No there ain’t no paperwork« , ce qui signifie qu’il n’a, comme tous les autres, jamais signé de contrat avec le label GloGang. On peut donc se dire que, avec une image lugubre, Chief Keef comme mentor et pas mal de vues, la carrière de Chino était toute tracée…
    Malheureusement, comme beaucoup trop d’artistes de cette liste, la justice a fini par le rattraper. En effet, dès 2015, les artistes du Smokecamp ont commencé à utiliser des armes factices dans leurs clips, on pouvait donc comprendre qu’il y avait quelque chose qui clochait. La réponse fut claire quand, en 2017, 13 membres du Smokecamp furent arrêtés et mis en examen à cause de la loi RICO. Jerray s’en est « assez » bien tiré puisqu’il ne fut condamné « que » pour possession d’armes à feu, trafic d’armes à feu et pour son implication dans une entreprise criminelle (loi RICO). Il a alors passé plus de deux ans libre sous bracelet électronique et sans la possibilité de quitter la ville, avant d’être finalement incarcéré en Février 2020. Il passera, si tout se passe bien, les 7,5 prochaines années de sa vie derrière les barreaux. D’ailleurs, dans les paperworks de la condamnation du gang, les fédéraux ont précisé que le gang avait de forts liens avec le GloGang.

Rocaine

  • La connexion entre Rocaine et Chief Keef est, de loin, celle qui s’est faite de la manière la plus inattendue. En effet, c’est en mangeant dans un restaurant à Atlanta que Ro a croisé Colourful Mula, caméraman/photographe et directeur artistique du GloGang. Celui-ci l’a mis en contact avec Sosa et puis le lien s’est crée. Il avoue n’avoir jamais eu beaucoup d’affinités ni avec Dee Potts, ni avec Stunthard Budda. Donc quand il a appris que les deux avaient prévus de se battre, il n’a pas hésité et y est allé pour filmer la scène. Après avoir posté la vidéo sur les réseaux sociaux, certains ont commencé à se moquer de lui et de l’ensemble du GloGang de Detroit car ils se battaient entre eux. Rocaine a donc décidé de donner rendez vous à deux d’entre eux pour se battre. Mais, les deux fois, les choses ont mal tourné et il y a eu des coups de feu. La deuxième fois (contre Pablo Skywalkin), Rocaine a même failli perdre un doigt. Quelques jours plus tard, Ro fut convoqué par les autorités pour expliquer ce qu’il s’était passé. C’est là que ses problèmes ont débutés: Ro a coopéré avec les autorités et a répondu aux questions MAIS il n’a donné le nom de personne et n’a fait que donner des éléments sans importance, qui ne peuvent être retenus à la charge de personne. Mais pour beaucoup, cela est déjà trop car il n’a pas respecté le code d’honneur de la rue. Dans les jours qui ont suivi, Dee Potts et Smokecamp Chino (qui était pourtant un ami de très longue date) ont sorti une « diss track » (son qui vise et clash une personne en particulier). Chino explique également que ce qui l’a aussi rendu furieux est le moment où Rocaine a dit « Fuck GloGang » dans un live Instagram. Rocaine est alors rentré en beef (embrouille) avec l’entièreté du GloGang (même s’il ne s’est pas exprimé publiquement, on peut supposer que cela n’a pas plus non plus à Chief Keef), sauf Chino, surement car il sait que c’est le plus dangereux. Cette affaire a fortement entaché l’image du rappeur et a complétement stoppé son élan et son buzz. Comparé aux autres histoires, on peut dire que celle-ci finit mieux puisque la situation a l’air de s’être apaisée entre eux. Par exemple, il est à la prod du son « Fuck You » de Smokecamp Chino, sorti en en Octobre 2018 ou encore de « Off White » et de « Where The Hook Go« , qui seront présents sur le prochain projet de Ballout: « Glo Print 3D« .

Snap Dogg

  • Snap Dogg est surement celui pour qui l’aventure avec le GloGang s’est le plus mal passé. Tout commençait pour le mieux puisque les années de Snap Dogg sous les couleurs des CateGloryBoyz sont, sans grande contestation possible, ses meilleures. Il avait un bon buzz, une énergie folle, des vues conséquentes et puis, être sous l’aile de Sosa n’est pas donné à tout le monde. En effet, après son feat avec Smokecamp Chino: « Ape Shit », Chief Keef l’a repéré, contacté sur les réseaux et lui a fait rejoindre le GloGang (il n’a pas signé de contrat, ce n’était qu’une affiliation au CateGlory). D’ailleurs, il raconte en interview que à ce moment là, il songeait sérieusement à arrêter le rap, mais Sosa l’a remotivé. Malheureusement, pour des raisons qui sont toujours inconnues, Snap a commencé, fin 2016, à se rapprocher de Lil Durk. Je pense que ce n’est pas une nouvelle si je vous dit qu’il existe, bel et bien, une petite rivalité entre l’OTF et le Glo, puisque les deux camps sont en froid depuis plusieurs années (encore plus à l’époque). On peut donc se douter que la nouvelle n’a pas plu à Sosa et à ses associés (c’est ce que Rocaine a affirmé sur Twitter) et que par conséquent, Snap Dogg a été un peu mis à l’écart. Même s’ il a toujours affirmé que sa relation avec Chief Keef était restée inchangée, je me permets d’en douter. La goute qui a fait déborder le vase pour lui et qui, au final, a servi de prétexte pour s’éloigner du CateGlory, c’est la rumeur comme quoi Rocaine serait une snitch (une balance). Dès l’apparition de cette rumeur, Snap a sauté sur l’occasion et est rentré en clash avec Ro, scellant leur avenir au sein du GloGang.

StuntHard Budda

  • StuntHard Budda était, à l’époque, très proche de Dee Potts, ainsi on peut penser que c’est grâce à lui qu’il a rejoint le GloGang. Malheureusement, l’histoire ne s’est pas passée comme prévue. Aux alentours de Mai 2016, une petite embrouille a éclaté entre Potts et Budda, mais cela n’était rien de trop trop méchant. Les choses ont pris une toute autre envergure le jour où la mère de StuntHard Budda a mis une claque à Dee. La limite avait été franchie et Potts a alors annoncé qu’il allait baffer sa mère la prochaine fois qu’il la croisait. Pour éviter tout problème à sa mère, Budda a finalement décider de se battre lui même. Après leur bagarre, on aurait pu penser que les choses allaient s’arranger, mais ce fut l’inverse: Dee Potts a sorti une « diss track » et Budda, lui, a continué à insulter et à lancer des piques sur les réseaux. Sa relation avec les autres membres du CateGlory est un peu floue, tout ce que l’on sait, c’est que cela s’est arrangé avec certains, mais qu’ il ne s’est ni réconcilié avec Dee Potts, ni avec Rocaine.

Dee Potts

  • Je n’ai pas pu retrouver comment Sosa a entendu parler de Dee Potts, mais au vu de leur bonne entente à l’époque, c’est très certainement grâce à Smokecamp Chino. Comme vous avez pu le voir précédemment, Potts a rapidement coupé les ponts avec Rocaine (qui est son cousin d’ailleurs), Budda et Snap Dogg. Alors qu’il était difficile de faire pire, Dee Potts s’est récemment (aux alentours de 2019) mis Chino à dos. Les raisons de cette embrouille sont floues, mais il semblerait que Potts ait racketté un membre/habitant de son quartier, ce qui n’a pas plu à Chino qui a pensé que, quand tu as le choix, tu ne dois pas voler ceux qui sont dans la même merde que toi. Étant donné le fait que Potts soit un rappeur, il est sûrement bien plus confortable financièrement que la plupart des autres habitants de son quartier, ainsi, il n’avait pas de raisons de voler. Après s’être insultés de tous les noms sur les réseaux sociaux, Smokecamp Chino à sorti « Dark Web« , un son qui officiellement n’est pas une diss track mais qui fait tout comme. En réponse à cela, Dee Potts à sorti « GreenLight Chino » dans lequel il cite clairement son ennemi et lui reproche de n’avoir aucune crédibilité. Cela n’a surement pas plu à Chino qui, moins de deux jours plus tard, a sorti « Red Light Potts » dans lequel il explique clairement que son rival n’est pas ce qu’il prétend être dans ses textes et que s’ il n’avait pas le bracelet, il serait allé lui rendre visite. Au vu des commentaires et du nombre de vues, les fans ont très clairement donné la victoire à Chino.
    Depuis, Potts a du mal à relancer sa carrière.

Sker McGurt

  • Sker McGurt est, avec SuaV Corleone, un des rappeurs les moins connus de cette liste. On peut penser que c’est grâce à Dee Potts, son ami et partenaire du collectif « Frontline« , que Chief Keef a entendu parler de lui. Sker McGurt s’est toujours fait discret, il n’a jamais pris de position tranchée et a toujours fait son petit bonhomme de chemin, même si on ne peut plus dire qu’il représente vraiment le Glo. Le fait qu’il soit resté ami avec Dee Potts a surement détérioré les relations avec certaines personnes (même si cela fait longtemps qu’on ne les a pas vu ensemble sur un son). Il s’est distingué en Mars 2019 grâce à la série de freestyles publiés sur la chaîne de « 4SHO Magazine« . Depuis, c’est très compliqué pour lui au niveau des vues, mais bon il est certain que le rap n’est pas sa source de revenus principale. Il faut tout de même qu’il fasse attention à lui et dans quelles affaires il traîne car il s’est fait tirer dessus récemment, le 25 Juin 2020.

SuaV Corleone

  • La situation de SuaV semble assez complexe et confuse puisque il est très rarement cité par les autres membres des CateGloryBoyz et lui même ne semble pas s’être identifié à ce groupe. Je le considère quand même comme un membre car il y a plusieurs éléments qui montrent que, durant une courte période, il a eu un traitement différent des autres rappeurs « fans/amis » du GloGang. Déjà, il faut préciser que c’est Snap Dogg qui l’a présenté à Chief Keef. Sosa a directement accroché à son style et lui a demandé de lui envoyer des musiques où il pourrait poser son couplet. On peut notamment relever le fait qu’il était présent lors des vlogs du GloGang à Los Angeles ou que Sosa l’a emmené en tourné avec lui en 2016. C’est pour cela que SuaV a dit qu’il serait pour toujours du côté de Chief Keef et qu’ils continuent à s’envoyer des messages de soutien mutuels sur les réseaux sociaux. De plus, c’est surement anodin mais cela témoigne des bonnes relations entre Corleone et le GloGang : son dernier clip, intitulé « Back On It » a été publié sur la chaîne de Casimir Spaulding, aussi connu sous le nom de Colourful Mula (caméraman/photographe et directeur artistique du GloGang).

Antt Beatz

  • Même si, avec son rôle de beatmaker, Antt est resté un peu en retrait par rapport aux rappeurs de la liste, son rôle a été très important dans la réussite de ce collectif. En effet chaque fois que l’un de ses membres avait besoin d’une prod, il était toujours disponible. SuaV Corleone a déjà expliqué en interview que Sosa comptait beaucoup sur lui et appréciait son travail. On l’a même vu s’essayer lui-même au rap (et réussir) sur des refrains ou des morceaux entiers.

Fans/Proches:

Lil Meech

Lil Meech, fils du légendaire Big Meech (co-créateur de la Black Mafia Family) est présent sur la miniature et à plusieurs reprises dans ce clip de Tadoe.

Veeze

Glo Rambo

Glo Rambo, aussi connu sous le nom de Lil Bugg, est un fan acharné du GloGang.

Jordan Perfect

Il n’est pas vraiment affilié au GloGang mais, il a été signé par Caper Boydans le label « Savage Squad Records » en 2019 et je trouve qu’il mérite plus de visibilité.

Smokecamp Shay

Smokecamp Shay qui confirme que le Smokecamp se sent toujours proche du GloGang

Conclusion:

Detroit est surement la ville dans laquelle Chief Keef a eu le plus d’impact et d’influence (hors Chicago).
Il a, avec ce collectif des CateGloryBoyz, réussi à rassembler des artistes de plusieurs quartiers différents, dans un but d’entraide et pour faire avancer la ville.
Même si ces succès se sont estompés avec le temps, à cause des différents problèmes judiciaires et des embrouilles internes, on ne peut pas nier le fait que cette période a donné un gros boost à tous les artistes affiliès.



Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 13 août 2020

    […] The official Squiidape website has been around many-a-years, and the formatting has almost literally never changed. Even with their 2020 logo update of a minimalist purple squid drinking soda, the website maintains its “OG” red squid logo variation. Content-wise, its updated somewhat often and is full of drill-gems for french readers, such as a recent write-up on the Glo-Gang/ Detroit connection. […]

Laisser un commentaire

EnglishFrenchPortuguese